top of page
  • Writer's pictureGilles Duval

UN SILENCE GOUVERNEMENTAL QUI NE RASSURE PAS KEDGWICK

La Communauté rurale de Kedgwick s’inquiète du fait qu’elle n’a obtenu aucune rétroaction du ministre du Transport, Richard Ames, à savoir si le gouvernement du Nouveau-Brunswick accordera une attention particulière à l’entretien de la route 17 lors du prochain hiver. L’an dernier, les élus du Restigouche ont rencontré son prédécesseur, Jeff Carr, pour faire valoir l’importance de bien déneiger et entretenir la route 17, la seule artère principale qui traverse ce territoire et qui est dite route désignée provinciale. Ils ont été satisfaits du travail qui a été effectué. Tout récemment, ils ont rencontré le nouveau ministre du Transport pour s’assurer que la route 17 aurait droit au même traitement cet hiver. Le maire de Kegdwick, Éric Gagnon, se désole qu’aucune réponse ou garantie ne leur a été fournie jusqu’à date : https://soundcloud.com/gilles.../eric-gagnon-vs-route-17... Une étude démontre aussi que le territoire du Restigouche, de par sa hauteur, est propice à recevoir davantage d’intempéries comme du verglas, en saison hivernale, d’où l’importance selon le maire Gagnon que l’entretien de la route 17 soit approprié pour la sécurité des automobilistes. *(Extrait de la récente assemblée mensuelle publique des élus de la Communauté rurale de Kedgwick) -30- (Texte: 25-102-2023 / LOgo: Communauté rurale de Kedgwick)



תגובות


bottom of page