top of page
  • Writer's pictureGilles Duval

PORTS D’ENTRÉE AU NORD-OUEST : L’ACHALANDAGE EST MOINDRE QU’AVANT LA PANDÉMIE

Les statistiques aux postes frontaliers canadiens à Clair, Edmundston et Saint-Léonard démontrent une diminution du nombre de passages à la douane par rapport à la période avant la pandémie de la Covid-19.

À titre d’exemple, près de 524 000 personnes se sont présentées au poste douanier d’Edmundston en 2019. Après neuf mois en 2023, de janvier à septembre, ce sont 270 00 individus qui se sont présentés au même endroit. Les mois de juillet et août ont été les plus occupés avec près de 40 000 personnes. En 2022, 191 00 voyageurs s'étaient présentés à la frontière canado-américaine à Edmundston.

Au port d’entrée de Clair, le nombre d’entrées est passé de 163 000 en 2019 à 70 000 en 2022. De janvier à septembre en 2023, près de 95 000 personnes s’y sont présentées.

Du côté de Saint-Léonard, 148 000 personnes sont entrées par ce poste frontalier en 2019 alors que 81 000 d’entre elles ont été enregistrées dans les neuf premiers mois de 2023 comparativement à 63 000 l’an dernier.

Les statistiques démontrent aussi que, même si elle est pleinement rouverte depuis un an, la frontière américaine est moins occupée qu’avant la Covid-19 aux postes douaniers du comté d’Aroostook.

Selon des statistiques du ministère du Transport américain publiées sur le site web d’informations Fiddlehead Focus, pas moins de 1,4 million de personnes en véhicules (une grande majorité étant des Canadiens) sont entrés aux États-Unis en 2019 par les cinq ports douaniers dans le comté d’Aroostook à Madawaska, Fort-Kent, Van Buren, Houlton et Ford Fairfield. Pour les huit premiers mois de 2023, soit de janvier à août, ce sont 690 000 automobilistes qui se sont présentés à la frontière.

Des intervenants du milieu croient que toutes les restrictions qui ont été imposées aux automobilistes à partir de 2020 ont rendu la chose plus compliquée, au point ou cela aurait encore un impact sur les voyageurs qui traversaient d’un côté comme de l’autre pour le plaisir, visiter de la famille ou y faire des achats. Des gens n’ont tout simplement pas renouvelé leur passeport. Des commerçants américains du côté du Maine estiment qu’ils n’accueillent qu’environ 25 % de la clientèle canadienne d’autrefois. La valeur du dollar canadien est un autre facteur qui entre en jeu selon plusieurs.

La frontière canado-américaine a été fermée durant près d’un an en raison des restrictions sanitaires. La frontière américaine a été rouverte aux voyageurs canadiens en novembre 2021. Depuis mai 2022, il n’y a plus d’exigences de vaccination pour entrer aux États-Unis.

-30-

(Texte: 11-03-2024 / Photo: Google/Archives/Radio-Canada Acadie)



댓글


bottom of page