top of page
  • Writer's pictureGilles Duval

LE GOUVERNEMENT NE FINANCERA PLUS LE PROGRAMME DES CLASSES ALTERNATIVES AU N.-B.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick, par l’entremise du ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, ne financera plus le programme des classes alternatives dans la province. Pour l’instant, les trois classes du genre dans le District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), Le Vitrail d’Edmundston, Grand-Sault et Kedgwick, continueront leur fonctionnement mais le district devra en assurer le financement. Selon le directeur général, Luc Caron, cela engendra un manque à gagner financier de plus de 200 000 $ dans le budget 2023-2024 en attendant d’identifier une solution

Rappelons que le programme Le Vitrail offre la possibilité à un élève, qui rencontre divers défis d’apprentissage, de poursuivre son cheminement scolaire dans un contexte autre que la salle de classe habituelle et les cadres établis par le système scolaire actuel. Des 91 élèves inscrits dans ce programme en 2022-2023, 34 ont obtenu leur diplôme d’études secondaires, 21 sont allés directement sur le marché du travail, sept se sont inscrits dans un collège et trois dans une université. Ce sont près de 70 élèves qui font partie du programme durant la présente année académique.

Via courriel, le ministère dit que l’augmentation récente de la demande de services offerts par les programme de développement du marché du travail a entraîné une révision du financement accordé aux initiatives existantes et qu’une décision a été prise de ne pas renouveler le soutien attribué aux trois districts scolaires où des classes du genre étaient en vigueur, les deux autres étant le district francophone du Nord-Est et anglophone du Nord. -30- (Texte: 23-10-2023 / Logo: Google Le Vitrail)

Comentarios


bottom of page