top of page
  • Writer's pictureGilles Duval

DĂ©tails ici 👇

 À sa troisiĂšme annĂ©e d’existence, l’Agence Emploi Retraite 50+ continue d’aider les retraitĂ©s qui souhaitent rĂ©intĂ©grer volontairement le marchĂ© du travail selon leur disponibilitĂ© et le temps qu’ils dĂ©sirent y consacrer. Bien souvent, cela se faisait devant l’ennui ou encore l’absence de socialisation. La question d’ordre financiĂšre est un autre facteur qui entre en ligne de compte. L’agent de jumelage au sein de l’agence, Michel Lang :

Certains retraitĂ©s sont sur le programme depuis sa crĂ©ation et ils ont occupĂ© des postes dans diverses entreprises. Selon Michel Lang, les retraitĂ©s ont la cote auprĂšs des employeurs pour certains postes. L’agence n’hĂ©site pas non plus Ă  les joindre pour offrir ou suggĂ©rer de considĂ©rer l’embauche d’un retraitĂ© Ă  temps partiel pour pourvoir leurs besoins en main d’Ɠuvre:

Le projet bĂ©nĂ©ficie de l’appui financier de Travail NB. CrĂ©Ă© au Nord-Ouest, il a Ă©tĂ© Ă©tendu au reste du Nouveau-Brunswick. D’autres provinces y ont dĂ©montrĂ© un intĂ©rĂȘt. Il est possible de joindre le programme via la page Facebook de l’Agence Emploi Retraite 50+ ou par l’entremise des Chambres de commerce de la VallĂ©e, du Haut-Madawaska et d’Edmundston.

-30-



ÎŁÏ‡ÏŒÎ»Îčα


bottom of page